Le 4 août 2018, l'étudiante en sciences infirmières Wingie Charles a été tuée dans un accident de la circulation alors qu'elle se rendait à sa faculté pour soutenir son mémoire de fin d'études axé sur les accidents de la route. Trois ans après le drame, l'organisation STOP Accidents continue d'appeler à la consécration de la date du 4 août comme journée nationale dédiée à la sécurité routière.
 
C'est par un communiqué de presse signé par son coordonnateur national, le docteur Jeanty Fils Exalus, que l'organisation STOP Accidents, a rappelé la nécessité de consacrer la journée du 4 août à la sécurité routière en mémoire de l'étudiante finissant en sciences infirmières, Wingie Charles. Elle a été tuée le 4 août 2018, dans un accident de la route en allant soutenir son mémoire de sortie axé justement sur ce phénomène qui endeuille semaine après semaine, les familles haïtiennes.
 
 
"En dépit du fait que cet accident et beaucoup d’autres ont mis tout le pays en émoi, aucune mesure de prévention n’a pas été prise afin d’éviter à notre société, déjà en grande difficulté, de continuer à sombrer sous le poids fatal des accidents de la route en Haïti", se désole STOP Accidents.
 
 
L'organisation dénonce notamment "le mauvais état des routes, l’absence d’une unité de police de sécurité routière, la non signalisation des routes nationales et la défaillance du service d’inspection des véhicules".
 
 
Elle invite, une fois de plus, les autorités à agir et à consacrer la date du 4 août « Journée nationale de la Sécurité routière », arguant que cela encouragerait des actions visant à renforcer la lutte pour la sécurité routière dans le pays.

Martissant reste encore un peu désertique, cynique et fragile dans la 3e circonscription de Port-au-Prince depuis le déclenchement, il y a environ deux mois, de la guerre entre des groupes armés rivaux pour le contrôle de territoires. Néanmoins, harassés de vivre comme des errants et des nomades loin de cette zone, des riverains commencent peu à peu à regagner leur demeure quoique avec, il faut le dire, un esprit un peu dubitatif, constate, le mardi 3 août 2021, un reporter de Haiti Press Network.

Lire la suite...

 

 

L’administration américaine décide d’accorder le TPS pour 18 mois aux compatriotes qui se trouvent aux Etats-Unis jusqu’au 29 juillet 2021 en lieu et place de la date du 21 mai, évoquée antérieurement.

 

Pour justifier cette décision, l’administration de Joe Biden a mis en avant les conditions sociopolitiques et économiques qui ont empiré en Haïti ces dernières années.

 

L’arrêté  modifiant le précédent document sera publié le 3 Aout prochain, date à laquelle les personnes concernées pourront commencer à envoyer leur application au service de l’immigration américaine.

 

« Les personnes qui font une demande du TPS pour la désignation en faveur d’Haïti doivent soumettre le Formulaire I-821, Demande de Statut de Protection Temporaire au cours de la période d'enregistrement initiale de 18 mois qui s'étend du 3 août 2021 au 3 février 2023. Les candidats au TPS sous la désignation en faveur d'Haïti peuvent soumettre le formulaire I-821 en ligne.

 

Lorsqu’ils soumettent l’application pour la demande du TPS, les candidats peuvent également demander des documents d’Autorisation d'Emploi en soumettant le Formulaire I-765, Demande d’Autorisation d’Emploidûment rempli, avec leur formulaire I-821. Les postulants peuvent également soumettre le formulaire I-765 en ligne. » precise le gouvernement américain dans un communiqué dont la redaction  en exclusivité a pris connaissance.  

 

Le processus d'inscription débutera la semaine prochaine lors de la publication du Federal Register Notice (FRN). Tous ceux qui souhaitent faire une demande de TPS sous cette désignation pour Haïti doivent déposer une application.

 

Ceci inclut environ 55.000 bénéficiaires Haïtiens actuels du TPS, dont la documentation liée au TPS est automatiquement prolongée au moins jusqu'au 4 octobre 2021, conformément aux ordonnances des tribunaux. Ces personnes doivent déposer une nouvelle demande de TPS sous cette désignation pour s'assurer qu'elles conservent leur statut.

 

Cette désignation pour Haïti dans le cadre du TPS permet également à environ 100.000 personnes supplémentaires de déposer des demandes initiales pour le TPS, au cas où elles seraient éligibles. Pour être éligible pour le TPS sous cette désignation, les individus doivent démontrer qu'ils ont résidé de façon continue aux États-Unis jusqu’au 29 juillet 2021.

 

Suite aux récents événements survenus en Haïti, y compris l'assassinat en juillet du Président Jovenel Moïse, le secrétaire d'etat Mayorkas a modifié cette date par rapport à ce qui a été annoncé précédemment. Les personnes qui tentent de se rendre aux États-Unis après le 29 juillet 2021 ne seront pas éligibles au TPS et pourront être expulsées ou renvoyées.

 

On se croirait en plein désert de l'Irak après l'invasion américaine. L'odeur de la mort est partout dans la banlieue de Martissant, 3e circonscription de Port-au-Prince. Un long désert de maisons fantômes abandonnées par leurs occupants fuyant la fureur des gangs s'observe péniblement par des braves passagers. Des cadavres en putréfaction jonchent le sol dans des des endroits de ce quartier sensible devenu tristement historique. La guerre fait rage entre les gangs armés qui se battent pour étendre leur territoire.

Lire la suite...

Plus d'articles...

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages