Haïti-Kidnapping :Washington salue la libération de deux des 17 otages, aucune rançon n’aurait été versée

Securite
Typographie

 

Un porte-parole de la Maison Blanche affirme que Washington se félicite de la libération de deux des 17 otages retenus par les « 400 Mawozo ». Aucune rançon n’aurait été versée, selon une source proche de l’affaire.

 

« Nous saluons les informations faisant état de la libération de deux des 17 otages en Haïti », affirme un porte-parole de la Maison Blanche, cité par Miami Herald, sans préciser son identité.

 

« Nous n’avons pas d’autres commentaires pour le moment », a-t-il souligné.

 

Le journal américain soutient, par ailleurs, que selon une source proche de l’affaire, aucune rançon n’aurait été versée, ajoutant que les otages qui ont été libérés, pour cause de maladie, sont deux adultes.

 

Dans sa note annonçant la libération, dimanche, des deux otages, leur congrégation, Christian Aid Ministriesavait souligné que ces derniers étaient en sécurité, de bonne humeur et ont été pris en charge.

 

Les 17 étrangers, 16 américains et un canadien, des missionnaires et leurs proches, ont été enlevés le 16 octobre dernier à Croix-des-Bouquets par le groupe dit des « 400 Mawozo » qui réclament une rançon d’un million de dollars US par otage, 17 millions en tout.

 

Cinq enfants, âgés de 8 mois à 15 ans, figurent parmi ces otages.

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .