Haïti-Société : Un mémorial  érigé pour les victimes de l’Insécurité à Bourdon

Uncategorised
Typographie

 

 

Un mémorial  a été érigé pour toutes les personnes tombées sous les balles assassines de la machine infernale de l’insécurité et qui continue d’endeuiller les familles haïtiennes. Le site est érigé devant les locaux du bureau central de l’OPC, à Bourdon.

 

C’est une initiative des Petrochallengers regroupés au sein de la structure dénommée « Nou Pap domi » qui réclame justice et réparation en faveur de toutes les victimes.

 

Au milieu du site abritant le mémorial sont exposés en autres 3 chaises peintes en noir, des bougies allumées implantées au sol, des dizaines de photos de personnes assassinées sous le régime PHTK, des graffitis sur des pierres saluant la mémoire des victimes et réclamant justice en leur faveur. Sur les pancartes affichées en la circonstance on pouvait lire des slogans : Plas Bandi se nan prizon, lajistis pran responsabilite’w, lavi nou tout konte, nou gen dwa viv.

 

Depuis le dernier massacre de La Saline, 9 autres massacres ont été perpétrés dans les différents quartiers populaires du pays au cours desquels près de 300 personnes ont perdu la vie, une cinquantaine disparues, environ deux cents enfants sont devenus orphelins a révélé Vélina Charlier, membre de « Nou Pap domi ». Elle souligne aussi rien que pour cette année, 944 sont mortes par balles faisant état également de 124 cas de kidnapping et de viols.

 

La Petrochallenger dénonce par ailleurs le fait que les gangs armés qui terrorisent la population bénéficient de la protection des autorités du pouvoir. Devant cette situation « Nou Pap domi » appelle à un soulèvement général des citoyens en vue d’obtenir le départ du régime PHTK au pouvoir.

 

Jean Chrisnol Prophète

pecdo55@gmail.com

 

 

Un mémorial  a été érigé pour toutes les personnes tombées sous les balles assassines de la machine infernale de l’insécurité et qui continue d’endeuiller les familles haïtiennes. Le site est érigé devant les locaux du bureau central de l’OPC, à Bourdon.

 

C’est une initiative des Petrochallengers regroupés au sein de la structure dénommée « Nou Pap domi » qui réclame justice et réparation en faveur de toutes les victimes.

 

Au milieu du site abritant le mémorial sont exposés en autres 3 chaises peintes en noir, des bougies allumées implantées au sol, des dizaines de photos de personnes assassinées sous le régime PHTK, des graffitis sur des pierres saluant la mémoire des victimes et réclamant justice en leur faveur. Sur les pancartes affichées en la circonstance on pouvait lire des slogans : Plas Bandi se nan prizon, lajistis pran responsabilite’w, lavi nou tout konte, nou gen dwa viv.

 

Depuis le dernier massacre de La Saline, 9 autres massacres ont été perpétrés dans les différents quartiers populaires du pays au cours desquels près de 300 personnes ont perdu la vie, une cinquantaine disparues, environ deux cents enfants sont devenus orphelins a révélé Vélina Charlier, membre de « Nou Pap domi ». Elle souligne aussi rien que pour cette année, 944 sont mortes par balles faisant état également de 124 cas de kidnapping et de viols.

 

La Petrochallenger dénonce par ailleurs le fait que les gangs armés qui terrorisent la population bénéficient de la protection des autorités du pouvoir. Devant cette situation « Nou Pap domi » appelle à un soulèvement général des citoyens en vue d’obtenir le départ du régime PHTK au pouvoir.

 

Jean Chrisnol Prophète

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages