• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti: Haïti classée 116e dans le rapport d’indice de performance de l’architecture Energétique

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 3
MauvaisTrès bien 

 

Haïti occupe la 116e place sur 124 pays, selon le rapport annuel sur l’indice de performance de l’architecture énergétique (IPAE) mondiale publié par le World Economic Forum. Selon cet indice, le système énergétique d’Haïti est très faible en termes de perspectives économiques, environnementaux, et de sécurité énergétique.
Haïti fait parti des 10 derniers pays selon l’IPAE. L’indice de performance de l’architecture énergétique d’Haïti montre un score de 0,38 alors que la moyenne est de 0,52. 
En tête de ce classement se trouve la Norvège avec un score de 0,75. La République Dominicaine occupe la 57e position avec un score de 0,53.


Pour la croissance économique et le développement, Haïti obtient un score de 0.37, la durabilité environnementale 0.52, et l’accès à l’énergie le pays obtient 0.23 qui se trouve être la note la plus faible au niveau mondiale.


« Sans l’énergie, il ne peut y avoir de développement économique ni de croissance. Mais l’énergie mal utilisée peut également conduire à des problèmes climatiques et environnementaux, a indique le PDG du Groupe Croissance Kesner Pharel.

 


Selon le PDG du groupe croissance, il est très bon pour Haïti de figurer dans ce classement  sur 124 pays, cela lui permet de se situer dans la région et par rapport aux autres pays dans le monde.


Haïti figure parmi les plus grands importateurs d’énergie dans le monde, a révélé M. Pharel ajoutant que 34% de la population en Haïti, en 2010, avait accès à l’électricité bien que la moitié l’obtienne de manière illégale.


L’économiste croit qu’Haïti a besoin de bien gérer ses ressources (eau, terre, hydrocarbure) afin d’atteindre la sécurité énergétique qui englobe l’aspect économique, environnemental et les droits humains.


Il faut 3 piliers pour bien gérer ces ressources notamment le gouvernement, l’industrie énergétique et la société civile. Ces piliers ont pour rôle de s’assurer que les sources d’énergie (EDH pour l’électricité) soient bien distribuées, conseille Kesner Pharel.


L’EDH absorbe près de 8 milliards de gourdes dans le budget pour combler des pertes dûes à la vente du courant électrique, alors que la population ne paie pas réellement l’électricité.

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 338 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter