• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haiti-Elections: Le CEP et le CORE GROUP, pas sur la même longueur d’onde

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

 

Dans un communiqué en date du 5 janvier, le  Core Group continue d’insister sur le respect de la date du 7 février pour l’installation d’un nouveau président à la tête du pays selon les prescrits de la Constitution haitienne, alors que le Conseil électoral Provisoire (CEP) a, dans une correspondance en date du 4 janvier, fait part à l’executif de l’impossiblité d’organiser le second tour des élections le 17 janvier, comme annoncé le 1er janvier par le président Martelly.

"Le  Core Group , reconnaissant les efforts visant à renforcer la crédibilité et la transparence du processus électoral en cours et à assurer des règles du jeu équitable, demande instamment à tous, institutions de l'Etat et acteurs politiques, de prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer un transfert pacifique du pouvoir à un Président nouvellement élu le 7 Février, selon les prescrits de la Constitution”, lit-on dans la note saluant le rapport de la commission d'évaluation électorale independante (CEEI).

Alors que Pierre Louis Opont, le président du CEP, a pour sa part écrit au président Martelly que  « Le Conseil électoral provisoire se trouve dans la pénible obligation de vous informer que, suite à sa réunion plénière extraordinaire du lundi 04 Janvier 2016, il a constaté qu'il serait très difficile sinon impossible de réaliser le deuxième tour des présidentielles, celui des législatives partielles et des élections territoriales le 17 janvier 2016 ».

Notons que la CEEI avait pour mission d'évaluer les cas de fraudes massives dénoncées par plus d'un lors des élections présidentielles du 25 octobre dernier et  que dans ses recommandations la commission souligne que "les plaintes reçues traduisent clairement que l'institution électorale ne jouit plus du crédit qui lui permettrait de poursuivre le processus sans danger d'enfoncer le pays dans une crise encore plus grande".

Le Core Group est formé de la représentante spéciale du secrétaire général des Nations Unies et des membres de la communauté internationale en Haïti (les Ambassadeurs du Brésil, du Canada, de la France, de l’Espagne, des Etats-Unis d’Amérique, de l'Union Européenne, et le Représentant spécial de l’Organisation des Etats Américains).
 

Sur le meme sujet


Bannière

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter