• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-RD : le dialogue binational serait-il mort ?

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 6
MauvaisTrès bien 

 

Reportée à 3 reprises, la 3e réunion bilatérale n’a pas eu lieu jusqu'à date. Cette commission mixte bilatérale haïtiano-dominicaine de haut niveau dirigée par le Premier ministre haïtien, Laurent Lamothe et le ministre de la présidence dominicaine Gustavo Montalvo, est toujours dans l’incapacité de tenir sa 3e réunion prévue depuis le mois de mars, autour des questions communes aux deux pays.


La première réunion officielle de cette année entre les représentants des deux gouvernements pour discuter de questions d'intérêt commun, a eu lieu le 7 Janvier dans la ville de Ouanaminthe,  et a été suggérée  par le président du Venezuela, Nicolas Maduro en Décembre 2013.

 

Ce comité binational de haut niveau avait pour mission de chercher à trouver des solutions aux problèmes posés suite à l’interdiction d’importer des produits avicoles dominicains en Haïti, et à l’arrêt 168-13 de la cour constitutionnelle dominicaine rendant apatride des milliers de descendants haïtiens nés en République dominicaine.

Lors de cette première rencontre les autorités des deux pays ont discuté notamment des questions migratoires, commerciales et  sécurité frontalière.

Au terme de la rencontre, les deux pays ont articulé une déclaration conjointe où la partie haïtienne a entre autres sollicité la garantie que les droits fondamentaux des dominicains d’origine haïtienne soient sauvegardés. La partie dominicaine a donné l'assurance que des mesures concrètes seront prises pour protéger les droits des Haïtiens dans la République dominicaine.

La deuxième réunion a eu lieu en Février à Jimani, en République dominicaine. Les questions d’immigration, la sécurité, l'environnement, le commerce, les douanes, l'agriculture et le secteur privé, ont été abordées.

Depuis lors, il n'a pas été possible d’organisé une troisième réunion. A quatre reprises, les tentatives ont  échouées (20 mars, 8 avril, 6 et 8 mai). Les équipes techniques des deux pays avaient demandé une prolongation pour avoir le temps d’élaboré des accords sur le commerce, la santé, le tourisme et les migrations qui devraient être à l’ordre du jour.

Prévue une nouvelle fois pour le 6 mai, le gouvernement haïtien aurait indiqué  ne pas pouvoir satisfaire aux conditions logistiques pour la réalisation de l’événement.

Entre temps, lors d’une réunion à Port-au-Prince, les ministres de la santé, du commerce et de l’industrie des deux pays ont signé des accords de coopération dans leur domaine respectif.  Un protocole d’entente a aussi été signé entre les ministres du tourisme Francisco Javier République dominicaine et Stéphanie Villedrouin Balmir pour Haïti.

Certains secteurs en République dominicaine laisseraient croire que ces nombreux reports étaient dus en raison du retard enregistré dans le dépôt de la loi sur la naturalisation, promis par le gouvernement dominicain, alors que cette question n’a jamais été à l’ordre du jour dans les réunions précédentes.

Cependant malgré que cette loi ait été promulguée par le gouvernement dominicain et que le processus d’enregistrement a déjà débuté, aucune information n’a été fournie sur une éventuelle reprise du dialogue entre les deux pays. Serait-ce que les problèmes n’existeraient plus ?

Lors de la réunion officielle entre les deux pays en Janvier à Ouanaminthe, les autorités avaient  reconnu le droit souverain de la  République dominicaine de déterminer sa politique d'immigration, d'accorder la citoyenneté et de garantir les droits des personnes d'ascendance haïtienne.

 

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 607 invités en ligne


Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter