• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Sécurité: Pour renforcer les capacités institutionnelles de la DAP

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 3
MauvaisTrès bien 

La Direction de l’Administration Pénitentiaire (DAP) de la Police Nationale d’Haïti et l’Unité Correctionnelle (UC) de la MINUSTAH ont procédé, ce mardi, à l’ouverture d’une réunion conjointe dans le but d’évaluer et de rendre plus efficace leur lien de partenariat. Il est surtout question d’œuvrer dans la recherche d’une synergie autour de la problématique de la communauté carcérale, a-t-on appris.

 

 

« Evaluation et engagement pour un partenariat plus efficient entre la DAP et l’UC » est le thème autour duquel se déroulent les discussions qui prendront fin, le Mercredi 25 Mars 2015.

Pour cette première journée, les partenaires ont surtout planché sur la question traitant des conditions de détention dans les prisons haïtiennes, en mettant notamment l’emphase sur l’illégalité de la détention préventive prolongée dans les centres carcéraux et la surpopulation carcérale à travers le pays.

« Les centres carcéraux doivent être gérés dans le strict respect des droits des personnes détenues qui sont avant tout des citoyens », a lâché le chef de l’unité correctionnelle de la MINUSTAH, Serge Cagnon.

En vue de dégager le surpeuplement carcéral, la DAP dit opter pour un système moderne pouvant offrir un standard de 2,50 mètres carrés d’espace cellulaire à chaque détenu. Ce qui rentre dans le champ de vision stratégique de la DAP, selon Marjorie Saint-Jean qui dirige l’institution.

« la DAP a besoin d’un personnel qualifié, ce qui va lui permettre de renforcer ses capacités opérationnelles et organisationnelles. Il nous faut quatre établissements pénitentiaires régionales pour les condamnés, ensuite nous envisageons d’accorder un traitement spécial aux catégories vulnérables des détenus, et une prise en charge médicale des détenus », a souligné la directrice.

De son côté, le représentant de l’ambassade du Canada a fait savoir que son pays continuera de supporter Haïti dans le renforcement des capacités opérationnelles de la communauté carcérale. Tristan Landry salue la contribution de la section Droit de l’homme de la MINUSTAH dans cette initiative.

« Les agents de la DAP sont assez compétents mais ont très peu de moyens pour atteindre leurs objectifs », a déploré François Davos de la International Narcotic Law enforcement (INL) qui fournit un appui logistique à l’administration pénitentiaire, notamment dans la construction de bâtiments carcéraux et dans la professionnalisation de ses agents.

Entre la détention préventive prolongée, la démotivation des agents de la DAP, la surpopulation carcérale, l’incarcération de malades mentaux et de détenus tuberculeux multi-résistants, la Direction de l’Administration Pénitentiaire (DAP) fait face à de sérieux problèmes  qui nécessitent pour la plupart des solutions immédiates. « Ce sont des points importants qu’il va falloir solutionner. La PNH travaille d’arrache pied pour remédier aux problèmes confrontés par la DAP», nous dit le commissaire Frantz Lerebours, représentant de la DGPNH à la rencontre.

Mise à jour le Mercredi, 25 Mars 2015 09:43  

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 331 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter