Haïti:Des sénateurs dénoncent la décision des autorités dominicaines face à des haïtiano-dominicains

Mardi, 01 Octobre 2013 17:49 SFD/HPN Nouvelles - Politique
Imprimer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Des sénateurs haïtiens ont dénoncé, mardi 1er octobre, la décision du Tribunal constitutionnel de la République Dominicaine de ravir des droits à la nationalité dominicaine acquis aux dominicains d’origine haïtienne, a pris connaissance l’agence Haïti Press Network.

 

Dans une interview à HPN, le sénateur du Nord’Est, Jean-Baptiste Bien-Aimé, a critiqué la décision des autorités ‘gouvernementales’ dominicaines qui, a-t-il dit, est anti la loi et viole le droit des citoyens dominicains qui sont nés de parents haïtiens.

« C’est une décision qui ne respecte pas la loi. On ne peut pas revenir vers l’année 1929 pour enlever la nationalité dominicaine aux haïtiens. D’ailleurs, les autorités dominicaines ont adopté le jus soli en lieu et place du jus sanguinus », a fait savoir l’ex-consul général haïtien à Dajabon, Jean-Baptiste Bien-Aimé.

Pour sa part, le sénateur du département du Centre, Francisco De La Cruz a, lui aussi, critiqué cette décision du Tribunal constitutionnel de la République voisine.

« Cette décision des autorités dominicaines doit interpeller la conscience des dirigeants haïtiens sur la façon qu’ils dirigent le pays. Nos responsables doivent prendre des mesures pour protéger [nos] compatriotes qui vivent en territoire voisin », a déclaré le sénateur De La Cruz.

Le sénateur De La Cruz a qualifié de « crime contre l’humanité » et de « génocide contre le peuple haïtien » cette décision de la Cour constitutionnel de la République Dominicaine.

Ayant assimilé la décision des autorités dominicaines à la dernière mesure du gouvernement haïtien d’interdire l’importation des produits avicoles dominicains dans le pays, les deux parlementaires ont appelé le gouvernement haïtien à résoudre cette affaire dans le dialogue afin, disent-ils, d’éviter que la relation diplomatique des deux pays soit dégénérer.

Le 26 septembre dernier, le Tribunal Constitutionnel de la République Dominicaine a pris la décision de ravir des droits acquis aux dominicains d’origine haïtienne, rendant apatrides des milliers de dominicains d’origine haïtienne qui sont nées sur le territoire dominicain après l’année 1929.

 

Sylvestre Fils Dorcilus