• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Politique: L’accord enfin signé entre les acteurs

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Le chef de l’Exécutif Michel Joseph Martelly, le sénateur Steven Irvenson Benoit (mandaté par le président du Sénat) et des représentants des Partis politiques ont signé, vendredi après-midi, l’accord trouvé lors du dialogue inter Haïtien, qui s'est tenu à l'hôtel el Rancho, a constaté HPN.

Après de légères modifications apportées dans le texte initial rédigé jeudi par l’Exécutif et le Parlement, les partis politiques ont accepté de signer sans réticence le document final après avoir pris connaissance des changements.

En fin de session, le cardinal Chibly Langlois a informé la presse que les acteurs avaient signé l’accord après avoir passé en revue tout le document article par article.

« Je salue la détermination des acteurs impliqués dans le dialogue inter Haïtien qui ont accepté de signer l’accord qui facilitera une sortie de crise. Le dialogue nous a fait grandir. Il nous a fait travailler dans la paix et nous a fait sortir renforcer », a témoigné le cardinal Langlois, qui a joué le rôle de médiateur pendant tout le processus du dialogue.

Le président haïtien Michel Joseph Martelly, présent pour signer l’accord, a, lui aussi, témoigné sa satisfaction pour la signature de l’accord qui, a-t-il dit, permettra de résoudre les problèmes [politiques] du pays.

« Je félicite le médiateur qui a su mener jusqu’au bout le dialogue car la situation n’était pas facile à cause des différentes tendances politiques. Je félicite aussi le Parlement pour sa contribution dans le processus bien qu’il y ait eu des hauts et des bas », a réagi le président Martelly, visiblement satisfait.

M. Martelly a indiqué qu’ « avec la signature de cet accord, le cap est désormais mis sur les prochaines élections dont le premier tour pourra se tenir le 26 octobre 2014 (sic) ».

Mandaté par le président du Grand corps pour signer le document final, le sénateur Steven Irvenson Benoit, a témoigné sa satisfaction pour l’engagement des dirigeants politiques de toutes les tendances qui ont accepté de contribuer à résoudre le problème politique du pays.

Certains représentants de Partis et Regroupements de Partis ont cependant signé le document sous réserve.

Désigné pour prendre la parole au nom des représentants des partis politiques, Evans Paul a renchéri dans le même sens que ses prédécesseurs.

« Cet accord n’est pas parfait mais c’est un pas vers le changement. Il va nous permettre de solutionner les problèmes sociopolitiques qui ravagent le pays », a indiqué le leader de la Konvensyon inite demokratik (KID).

Toutefois, Evans Paul a dit regretter que des dirigeants de partis, [tout aussi important] sur la scène politique, n’ont pas pris part à ce dialogue ou ont abandonné le processus en cours de route.

Un comité avec les représentants des trois acteurs clés du processus à savoir l’Exécutif, le Parlement et les Partis politiques a été mis sur pied pour assurer le suivi.

Prochaine étape : le document va être transmis à un notaire pour notification et ensuite sera publié.

Une fois rendu public, chaque acteur concerné a un délai de dix jours pour faire ce qui lui revient de droit pour l’application de l’accord.


Sylvestre Fils Dorcilus




 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 307 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter