• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Protestation: un mort et des blessés par balles à Lilavois

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 3
MauvaisTrès bien 

Un jeune homme, dans la trentaine, a été tué jeudi par balles et cinq autres résidents de Lillavois (Bon Repos/Ouest) ont été blessés par des balles tirées par des agents de la police nationale lors d'incidents éclatés dans ce quartier, a constaté un journaliste d’Haiti Press network.

 

Ces incidents ont survenu, jeudi dans la matinée, suite à une intervention musclée des agents des unités spécialisées de la PNH : Udmo et Cimo pour rétablir l’ordre dans cette zone, surchauffée depuis plusieurs jours, dont la situation s’est détériorée (hier) mercredi.

Les policiers ont tiré des grenades lacrymogène ça et là pour tenter de rétablir la paix.

« C’est un agent de l'Udmo qui a tiré ce jeune garçon à bout portant, à l’entrée de sa maison à Lilavois 8. Il n’a pas été impliqué dans le mouvement. Il a trouvé la mort innocemment… », selon des témoins qui affirment que les agents de la PNH ont tiré à hauteur d’homme.

Éclaté en sanglots devant le corps sans vie du nommé Noël, la victime, un de ses proches n’a pas pu retracer l’incident sinon que de répéter sans cesse, à l’instar des autres témoins, « Noël a été tué par un policier de l’Udmo. »

Près de cinq autres résidents de la zone ont été, quant à eux, blessés par des projectiles.

À l’origine des incidents, la population de Lilavois a entamé depuis plusieurs jours un mouvement de protestation pour exiger des autorités locales et centrales la réparation d'un tronçon de route de quelque km. en piteux état.

La situation s'est dégénérée, mercredi, quand les protestataires ont décidé de forcer les concernés à entendre leur revendication en prenant la voie de la violence.

« Barricades de pneus enflammés, jets de pierre et de tessons de bouteille sur les passants, interdiction de transport en commun… », ont été entre autres formes de violence auxquelles les revendicateurs ont eu recours.

En dépit de la perte en vie humaine et des blessés, qu’a occasionné le mouvement, la population de Lilavois n’entend pas abandonner tant que les autorités concernées n’agissent pas.

« Nous n’abandonnons pas la mobilisation même si nous périssons tous sous les balles de la police, car Martelly nous a promis de réhabiliter cette route, il faut qu’il tienne sa promesse », ont scandé plusieurs habitants de la zone.

 

Sylvestre Fils Dorcilus

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 497 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter