• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Crise : La JILAP prend au mot Evans Paul et s’inquiète

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

"Je ne suis pas venu pour remettre en question le plan de M. Martelly, c’est un président élu, il a sa propre feuille de route et sa propre politique publique… Mais je suis là pour préciser les réponses", avait déclaré le Premier ministre Evans Paul, le 16 janvier lors de son installation. Une phrase qui n’a pas échappé à l’attention de la commission Justice et Paix qui s’interroge sur son vrai sens.


En effet, dans une lettre ouverte adressée aux deux (2) chefs de l’exécutif, la JILAP dit ne pas comprendre les propos d’Evans Paul par le fait que la politique publique appliquée par le président Michel Martelly a été jusqu’ici critiquée et dénoncée par certains secteurs de la vie nationale, les partis politiques, la société civile entre autres.

Évoquant qu’il n’est pas venu faire une remise en question de cette politique, le Premier ministre laisse entendre, selon la commission archidiocésaine, qu’il n’entend rien changer, mais assurer la continuité d’un pouvoir qui, d’entrée de jeu, tentait d’instaurer un régime dictatorial en Haïti.

A titre d’exemple, la JILAP cite l’arrestation d’un député en fonction (Arnel Bélizaire), la vassalisation du pouvoir judiciaire et l’immixtion acceptée de la communauté internationale dans les affaires très internes d’Haïti.

De l’avis de la commission Justice et paix, le discours du Premier ministre laisse comprendre qu’il n’y aura pas de changements malgré les revendications populaires. "Que tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes".

Dans cette lettre ouverte datée du 20 janvier, la commission s’est adressée au Premier ministre Evans Paul en ces termes : "M. le chef du gouvernement, vous devriez être conscient que la politique élaborée et exécutée par les deux (2) gouvernements précédents laissait à désirer surtout dans l’exécution et la matérialisation de certains projets ou plans".

En guise de conseil, la JILAP exhorte le chef du gouvernement à ne pas s’empresser s’il n’est pas sûr de s’aventurer sur du terrain ferme.

 

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 362 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter