Haïti-Justice-Affaire Walky/Parlementaire : la cour d’appel ordonne le dépôt des pièces

Mercredi, 11 Mars 2015 15:07 RA/RLJ/HPN Nouvelles - Politique
Imprimer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

 

La cour d’appel a ordonné, le mercredi 11 mars, à la partie défenderesse  de faire le dépôt des pièces dans un délai ne dépassant pas 30 jours, en vue de rendre la décision de justice, dans le cadre du dossier de l’assassinat du policier Walky Calixte.

 

 

Deux ex-parlementaires, Rodriguez Sejour et N’zoumaya Belange Jean Baptiste, ont été les principaux accusé du meurtre du policier.

L’ordonnance a été prononcée par le  président de la cour d’appel, Gabriel Castor, qui a siégé lors d’une séance qui a duré environ 3 heures à la cour d’appel, au coté du juge Yvikel Dabresil, un autre membre de la cour d’appel.

La partie civile a été représentée par Me André Michel. Pour la partie défenderesse était pressente, les avocats  Jean Joseph Exumé, Me Carlos Hercule,  Me Reynold Georges et Me Erlin Ernst.

Me André Michel a appelé au rejet, en partie, du réquisitoire du ministère public et le maintien de l’ordonnance du juge d’instruction Jean Wilner Morin.  L’ordonnance du juge avait inculpé ces deux ex-parlementaires dans l’assassinat du policer Walky Calixte.

Me Reynold Georges a déclaré, pour sa part, que ces clients ne sont impliqués « ni de prés ni de loin dans l’assassinat du policier. Il s’agit d’un règlement de compte dont les raisons ne sont explicables que par le juge d’instruction lui-même ».

La mère de la victime, Marlène Baptiste, présente à la séance, déclare que même si l’ordonnance rendue n’est pas en leur faveur, Dieu se chargera de rendre justice à son fils.