• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Manif: Un autre mort à l’Arcahaie, la situation n’est toujours pas claire

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 3
MauvaisTrès bien 

Jules Frénice, le CASEC de la commune de l’Arcahaie, où la population protestait depuis quelques jours contre la décision gouvernementale liée à une question de délimitation territoriale, a informé à HPN, qu’un jeune homme qui était monté à bord d’une motocyclette a été abattu, dimanche soir, par des policiers du corps anti-émeute déployés là-bas pour maintenir l’ordre.

« Les policiers ont tiré le jeune homme dans le dos. Cela s’est passé au niveau du pont Saint Tard. Alors que la victime qui semblait avoir été surpris par la patrouille policière, circulait à bord d’une motocyclette », nous dit l’autorité locale.

Le décès du jeune homme tapait encore, ce lundi matin, la colère des membres de la population qui tentaient de dresser des barricades au niveau de la route Nationale numéro 1, a-t-il appris.

Selon Jules Frénice, la situation n’est toujours pas trop claire dans la cité du bicolore, quoique la série de manifestations se soit un peu ralentie depuis l’arrivée du corps anti-émeute de la Police nationale d’Haïti dans la commune.

« La population est très irritée par rapport aux interventions brutales des policiers du corps anti-émeute. Des bombonnes de gaz lacrymogène sont lâchées sans arrêt. La population est empêchée de manifester. Quelques-unes des écoles de la commune fonctionnent. Mais d’autres pas. Les activités sont presqu’au point mort », nous a indiqué M. Frénice.

Après une jeune fille, ce jeune homme porte au moins à deux, le nombre de cas de morts enregistrés dans le cadre des manifestations de la population de l'Arcahaie pour forcer les autorités à revenir sur la décision de créer une commune du nom d'Arcadins.

Parallèlement, nous avons appris par des riverains sur place, qu’une situation de tension s’est développée ce matin au niveau de carrefour Marin en plaine. Jets de pierre, tessons de bouteille, barricades enflammées ont provoqué des échauffourées entre manifestants et forces de l’ordre.

Selon Mackenzy, un habitant en plaine, les protestataires exigent des autorités, la poursuite de la construction de la route de carrefour Marin qui sert de déboucher entre la Nationale numéro 1 et la route 9 au niveau de Cité soleil.

« Tous les véhicules en provenance ou à destination de la capitale sont obligés de dévier la route 9 qui est censée bloquée pour emprunter la route Nationale numéro 1. Ce qui crée un embouteillage monstrueux là-bas », a fait savoir Mackenzy.

Alix Laroche

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

 

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 193 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter