• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Environnement: L’état des Avenues Bolosse demeure toujours critique

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

Les pluies diluviennes qui se sont abattues sur la capitale haïtienne, jeudi soir, aggrave la situation sur le tronçon de route situé entre les 3e, 4e et 5e Avenues Bolosse. Une portion de la grand'rue, Boulevard Jean-Jacques Dessalines, qui constitue depuis des dizaines d’années, un véritable défi pour les autorités qui se sont succédé, est complètement inondée, a constaté Haiti Press Network.

Considérée comme abandonnée par les autorités du pays, cette zone, observe-t-on, se trouve dans une situation plus que déplorable. Outre des marchands et des marchandes qui, anarchiquement, investissent trottoirs et chaussée, il y a également des nids-de-poule remplis d'eaux stagnantes.

Des boues, des tas d’alluvions, des détritus qui gênent grandement la circulation automobile et piétonne, sont également remarqués sur cette partie de la Grand’rue.

Mêmes les écoliers empruntant cet endroit éprouvent de grandes difficultés à se frayer un passage pédestre, ce vendredi matin, dans cette zone dont le décor hideux n’a malheureusement pas changé, en dépit de peu d’efforts déployés par les Travaux publics pour y trouver une solution, a constaté HPN.

« Nous attendons encore l’État pour relever ce défi que représente les Avenues Bolosse. Ce tronçon se trouve toujours dans un piteux état, à cause des eaux qui y stagnent depuis déjà de nombreuses années », martèle l’air irrité un riverain qui amenait ses deux enfants en bas-âge à l’école.

Il faut dire que cette situation lamentable à laquelle fait face cette zone depuis des lustres, empêche les véhicules et les piétons de circuler librement. S’ajoute à cela, cette insalubrité, œuvre de marchandes et de riverains évoluant en amont, qui déversent en aval en temps de pluie, leurs colis de détritus.

Une situation, avouons-le, qui entrave le fonctionnement normal des activités, mais aussi qui menace sérieusement la santé de la population vivant en ce lieu, vu l’odeur nauséabonde qui s’y dégagent constamment venant des immondices en décomposition.

Texte et photo : Alix Laroche

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 271 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter