Haïti-éducation : l’UNNOH dénonce des cas de corruption

Lundi, 18 Juin 2012 15:00 HPN Nouvelles - Politique
Imprimer
Note des utilisateurs: / 2
MauvaisTrès bien 

L’union nationale des normaliens haïtiens (UNNOH) a salué la décision du ministre de l’éducation nationale de monter une commission d’enquête sur le dossier de corruption de Port-de Paix. L’UNNOH a toutefois déploré la politique deux poids, deux mesures dans le traitement de certains cas de corruption au niveau du système éducatif haïtien, a constaté Haïti Press Network.

 

Les responsables de l’UNNOH se disent satisfaits de la commission montée par le ministre Reginald Paul pour déterminer les responsables des cas de corruption au niveau de la direction départementale de l’éducation  Port-de-Paix.  Ils dénoncent toutefois le mutisme du ministre sur d’autres dossiers dénoncés par l’organisation dont le ministre est au courant.

 

L’UNNOH invite donc le ministre de l’éducation nationale à diligenter une enquête sur un ensemble d’autres cas de corruption comme « la mauvaise gestion des fonds alloués au programme ‘koudpous pou voye timoun lekol’, le vol d’une partie des fonds consacres à l’organisation des examens d’état 2010-2011 et le détournement de 22 millions de gourdes sous l’administration de Joël Desrosiers Jean Pierre. »

 

Par ailleurs, le coordonnateur national de l’organisation  Josué Mérilien a dressé un bilan négatif des 8 premiers mois de Reginald Paul à la tête du ministère de l’éducation nationale.

 

M. Mérilien a  dénoncé  un ensemble de désordres administratifs sous le règne du ministre Paul qui, selon lui, n’a rien fait pour améliorer la condition de vie des enseignants tel qu’il l’avait promis lors de son entrée en fonction.