Haïti-CEP : « Un CEP sans le parlement est une erreur grave », selon l’ISC

Jeudi, 16 Août 2012 12:42 HPN Nouvelles - Politique
Imprimer
Note des utilisateurs: / 7
MauvaisTrès bien 

L’initiative de la société civile (ISC) a qualifié mercredi « d’erreur grave » la décision de l’exécutif de former le Conseil électoral permanent sans la représentation du parlement. Rony Desroches craint que cette décision l’exécutif plonge le pays dans une nouvelle crise.



Selon le directeur exécutif de l’ISC Rony Desroches, le chef de l’Etat n’aurait pas dû prendre une telle décision en raison du scandale qui a entaché le processus de désignation des 3 représentants du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) au conseil électoral permanent (CEP). Il croit que le président Martelly aurait dû chercher à résoudre d’abord le malaise existant au sein du CSPJ.

Plus loin, M. Desroches croit que le scandale qui a éclaté au sein du CSPJ a terni l’image des membres de l’institution, notamment son président Me Anel Alexis Joseph qui selon lui devrait représenter un modèle pour le pays, étant un  personnage fort de l’appareil judiciaire.

Rony Desroches propose au CSPJ de recommencer le processus du choix de ces représentants au CEP, en vue de rendre l’institution crédible.

« Il est important que le parlement soit représenté, en ce sens un dialogue est nécessaire entre les différents acteurs politiques pour arriver à une solution dans l’intérêt du pays », a déclaré M. Desroches.