• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Mairie Port-au-Prince-trottoirs: 360 heures après, le délai de 72 heures n’est pas encore respecté

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

En dépit d’un communiqué de la Mairie de Port-au-Prince sorti le 28 août dernier pour exiger la libération des trottoirs à Port-au-Prince,  ces espaces sont toujours occupés par des marchands de toutes sortes voyant dans ces endroits l’espace idéal pour gagner leur pain quotidien , a constaté Haïti Press Network.



Dans une capitale haïtienne où la capacité d’accueil des marchés publics est nettement inférieure par rapport à la demande, des petits marchands utilisent les trottoirs comme position stratégique pour mieux exposer leurs produits aux acheteurs potentiels.

Si cette situation fait l’affaire de vendeurs à la sauvette, petits débrouillards et revendeurs, elle complique la vie des piétons qui connaissent toutes les peines du monde  à circuler dans ces espaces qui sont pourtant construits pour eux.


Une situation devenue plus corsée durant les périodes de classes. Ne pouvant pas circuler librement sur les trottoirs, les élèves se trouvent exposés aux mauvais agissements des chauffeurs de voitures et de taxi motos qui fonctionnent sans aucun respect pour les règles de la circulation.

N’en parlons pas pour les personnes à capacité mobile réduite à qui ces chauffards et motards ne pardonnent le péché de décider de circuler dans les rues.

C’est pour pallier ce problème que l’administration de la mairie de Port-au-Prince dit avoir fait sortir un communiqué dans lequel elle a donné un ultimatum de 72 heures aux occupants des trottoirs pour les libérer.

15 jours, soit 360 heures après cette injonction, les trottoirs constituent encore de véritables marchés où les produits de toutes sortes sont exposés à la vue des clients.

Contactée par HPN, la mairesse de Port-au-Prince, avait expliqué que cette mesure s’inscrivait dans le cadre des actions de la mairie et du ministère des travaux publiques visant à réparer ces espaces.

La mairesse avait annoncé une évaluation avant d’entreprendre des travaux visant  l'uniformisation des trottoirs afin de  les rendre plus accessibles aux élèves et aux personnes à capacité mobile réduite.

A moins d’un mois de la rentrée  scolaire, les travaux annoncés ne sont pas encore constatés au niveau des trottoirs et les piétons doivent encore obtenir la permission des marchands pour y avoir accès.

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 253 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter