• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Sud-est/Assassinat: Décapitation et enlèvement d’organes d’un citoyen à Marigot

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 4
MauvaisTrès bien 

Dans la Commune de Marigot, dans le Sud-est d’Haïti, Antoine Jean, dans la soixantaine, connu sur le sobriquet d’Antonio a été retrouvé dimanche, tranché de ses organes tels que sa tête, son cœur, ses reins, son foie, son bras droit et ses organes génitaux. Le juge de paix de la commune, Merlin Toussaint, après constat légal, a déjà procédé à l’interpellation d’une dizaine de personnes et est à la recherche d’autres suspects, a appris HPN.



« J’ai demandé à ce qu'on transporte le corps de la victime à Jacmel pour que les responsables puissent procéder à l’identification des organes enlevés dans le corps. La DCPJ de Jacmel aurait demandé de l’aide à Port-au-Prince pour prélever des empreintes et pour faire la comparaison avec celles des personnes arrêtées lors des enquêtes », a expliqué le juge Toussaint.

De son côté, le coordonnateur de l’initiative de la société civile de Marigot (ISOCIMA), Mixony Colo, a expliqué que des individus armé de machettes ont pénétré la maison de M. Jean.

Antonio Jean est la dixième victime de la commune, selon le coordonateur de l’ISOCIMA. Auparavant, les assassins persécutaient les personnes souffrantes de troubles mentales, qui se font rares, maintenant ils ont changé leur mode opératoire comme pénétrer la maison des citoyens.

Certains marigotiens indexent le Vaudou; mais le secrétaire de l’ISOCIMA a déclaré qu’il n’écarte pas la sorcellerie pour les jeux de hasard dans le dossier. M. Colo parle, cependant, d’un puissant réseau et les neuf cas de meurtres précédents ont presque les mêmes caractéristiques soulignant qu’il y a des hommes à cravates dans le dossier et ce  réseau est puissant.

M. Colo a annoncé que trois organisations de la commune ISOCIMA, Organisations Accolade de Marigot (OAM), et Coré Marigot ont démarré une enquête sur ce phénomène pour trouver le réseau et ensuite le démanteler.

M. Toussaint Berlin, magistrat de Marigot, rejette l’accusation du secteur Vaudou dans cet acte, il parle plutôt d’un réseau de trafic professionnel d’organes qui fonctionnent dans la commune de Marigot et les cas précédents ont les mêmes caractéristiques.

A présent, dans la commune, les habitants sont à la recherche des moyens de défense afin de sécuriser leurs familles en formant des brigades.


Marcia Moise Ancion
Jacmel HPN

 

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 400 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter