• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Société : des journalistes sensibilisés sur les enjeux et défis de la décentralisation

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

 

La Direction Régionale de l’Ouest du projet LOKAL+ de l’USAID de concert avec l’Institut de Formation au Sud (IFOS) a organisé jeudi un atelier de réflexion à Port-au-Prince  avec des journalistes autour du thème les enjeux de la décentralisation en Haïti et le contexte électoral.

 

Cet atelier qui a réuni 3 intervenants, dont M. Gracien Jean, M Frantz Théodat et M. Dominique Rosario visait à informer les travailleurs de la presse sur ce que dit la loi sur la décentralisation, les enjeux et les défis de ce champs d’expertise.

A l’issu de cette séance d’information, les organisateurs ont espéré que les journalistes vont faire la promotion de la décentralisation à tous les niveaux, sensibiliser les principaux  acteurs et la population sur les handicaps à une décentralisation effective dans le pays depuis environ 27 ans.

Le professeur Joseph Andrea Gracien Jean qui intervenait particulièrement sur « la problématique de la décentralisation et des collectivités territoriales au regard de la constitution de mars 1987 et amendée du 9 mai 2011, enjeux et défis », a indiqué que c’était l’occasion  de faire une analyse comparative des lois de la Constitution (Constitution de 1987 et la Constitution amendée) traitant de la décentralisation.

Cette analyse a permis  de voir que certaines lois amandées ont affaibli le pouvoir  et enlevées des compétences aux collectivités territoriales, a fait savoir M Jean.

Il cite comme exemple, la prérogative qu’avait la collectivité territoriale dans le choix des membres composant le conseil électoral, mais qu’aujourd’hui ce pouvoir lui a été enlevé et accordé uniquement aux trois pouvoirs (Exécutif, Législatif et Judiciaire), selon la constitution amendée.

« Nous estimons que les journalistes doivent être  bien outillés de manière objective, afin de conduire des débats, pour donner une orientation à la décentralisation qui s’assoit sur les cadres légales et conceptuelles et contribuera à une nouvelle culture politique démocratique et l’établissement d’un véritable Etat de droit en Haïti,  a déclaré le professeur Gracien Jean.

Prof Gracien Jean

Le professeur Frantz Théodat a pour sa part mis l’accent sur les Finances Locales. Dans cet exercice, il a mis notamment en exergue la compétence des mairies, les outils de financement, les axes d’intervention des partenaires financiers, la mobilisation fiscale, et les actions pour l’autonomie financière des communes.

M. Théodat croit important le rôle de la presse, dans la visibilité des actions conduites par les autorités dans le cadre des différentes stratégies développées pouvant conduire à l’autonomie des communes.

« Le renforcement du cadre légal de la décentralisation : une nécessité actuelle », est le thème autour duquel se basait l’intervention de Me Dominique Rosario à cet atelier d’échange et d’information.

M. Rosario a parlé entre autres des principes de base de la décentralisation qui comprend la libre administration, le contrôle, la subsidiarité, et la collaboration (assistance).

Il pense qu’une loi sur la décentralisation doit être utile, applicable, connue, comprise et appliquée.

A noter que cette séance d’information pour les journalistes devrait se dérouler dans 3 départements qui sont le Nord, l’Ouest et dans le bas Artibonite.

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 350 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter