• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-RD : Quand le MOCHRENHA veut réveiller le débat des massacres perpètrés par les dominicains

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

Une journée porte ouverte  avec conférence débat  autour du thème « Massacre physique de 1937 et massacre civil de 2013: enjeux et perspectives » a été organisée, le mercredi 10 juin par le groupe RAMI (Recherche et action pour les migrants) en collaboration avec ESO (Etudiants Solidarité) et la cellule droits humains du MOCHRENHA. La situation des migrants haïtiens en République Dominicaine a été au centre des débats, a constaté HPN.

 

 

Cette activité est réalisée en prélude à la date du 17 juin où les autorités dominicaines prévoient la déportation massive de 300,000 dominicains d’ascendants haïtiens suite à l’arrêt 168-3 du Tribunal constitutionnel dominicain.

« Le débat doit revenir dans la société, sur les 50,000 haïtiens victimes du massacre de 1937 en République Dominicaine  », précise Beguens THEUS, Directeur Exécutif de RAMI.

Pour M. Theus, si aujourd’hui, on ne se réveille pas sur les 300,000 personnes victimes de ce massacre civil par l’arrêt du 168/3 et sur les 50 mille victimes du massacre de 1937, on peut à l’avenir déboucher sur un cas de suicide collectif, car c‘est la république dominicaine qui nourrit notre pays  en grande partie.

"Moins d’un siècle après le massacre de 1937, les dominicains commettent un massacre civil sur nos concitoyens. Si nous n’agissons pas, on ne sait de quoi les générations futures vont êtres victimes ‘’ plaide Beguens Theus.

De ce fait, il demande justice et réparation pour les victimes de 1937  et du jeune haïtien Jean Claude Harry assassiné par pendaison en république voisine le 11 février dernier. Egalement il réclame une reconsidération des 300,000 victimes de l’arrêt du 168-3.Ces derniers doivent retrouver leur nationalité dominicaine.

A noter que cet événement fait suite à la marche pacifique tenue à Port-au-Prince le 20 février dernier visant à dénoncer le traitement inhumain des migrants haïtiens en terre voisine.

Auparavant comme action, le MOCHRENHA par le biais de son depute Beguens Theus, avait déposé dans la 49e législature, une proposition de lois sur la situation des dominicains d’origine haïtienne et étrangère victimes de l’arrêt TC168/3

 

Martine Isaac

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 411 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter