• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Société : Humilier ou aider le peuple ?

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 9
MauvaisTrès bien 

 

Au Cap-Haïtien, Haiti Press Network a assisté, la veille du carnaval, à une scène choquante de distribution de plats chauds à la population par le gouvernement, à proximité de la Place d’armes du Cap. Pour certaines personnes, cette initiative est une bonne chose. Pour d’autres, l’idée d’aider est bien vue, mais les conditions dans lesquelles on procède à cette distribution de nourriture paraissent plutôt humiliantes.

 

 

S’il y a un problème vraiment fondamental en Haïti, c’est celui de la faim. Nombre d’Haïtiens en souffrent depuis de nombreuses années. Faute de moyens, légion sont ceux qui mangent comme ils peuvent. Les jours sombres pour cette catégorie de gens se ressemblent d’année en année.

Cependant, souvent les politiciens exploitent cette difficulté de la population à des fins politiques. Les gouvernements changent, mais rien ne change. La misère la plus abjecte est présente quotidiennement dans la vie des plus pauvres.

Le gouvernement actuel a initié un programme dénommé : « Ede pèp », « Assistance au peuple », duquel on intègre une cantine populaire. Mais la manière dont on procède ne projette pas du tout une bonne image d'Haiti et de ses dirigeants. Certaines personnes vont jusqu’à même parler d’humiliation.

Samedi 2 février, une cantine mobile arrive à la tombée de la nuit dans le voisinage de l’hôtel de ville et la Cathédrale du Cap-Haïtien. Sur le camion rose et mauve à l’intérieur duquel des gens s’apprêtaient à distribuer des plats de riz arrosés d'une sauce de poulet étranger, il est écrit : « Kantin mobil. Fòk pèp la jwenn », « Cantine mobile. Il faut que la population puisse en trouver ».

Rapidement, une longue queue se forme. Des gens, enfants, jeunes et vieux s’y trouvent. Une bousculade s’observe immediatement. Chacun veut avoir son plat le plus vite possible. Ils ont ce grand besoin : celui de manger qu’est très rare en Haïti.

Entre-temps, des citoyens qui se trouvaient sur la place observant la scène, ont réagi. Pour certains, cette initiative pouvait être louable si elle s’organiserait dans le respect de la dignité humaine. Ils y voient plutôt un caractère populiste d’un gouvernement qui profite de la misère et de l’ignorance d’un peuple pour en faire son capital politique. D’autres estiment que cette manière de faire tend plutôt à attaquer directement la dignité humaine.

« C’est une humiliation ! Réunir des gens mal aisés comme ça en pleine rue pour leur donner des plats chauds n’est pas une image à vendre à mon avis. C’est inacceptable ! Il faut repenser les choses », s’insurge Bleck, un Capois fier de l’être.

Par cette drôle de manière du gouvernement d’aider son peuple, les opinions divergent. Hommes et femmes disent choquer par rapport à la façon de donner à manger aux malheureux.

« Pourquoi ne pas établir de préférence un restaurant où les gens peuvent s’assoir tranquillement pour consommer dans la dignité et dans le respect de leur droit ? Dans n’importe quel pays sérieux de la terre, cette forme d’aide aurait poussé carrément à la révolte », dit une femme qui regardait la scène.

 

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 432 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter