• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Jacmel-Protestations : vives tensions à Jacmel, affrontements entre groupes rivaux

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 2
MauvaisTrès bien 

La ville de Jacmel connait depuis samedi soir de vives tensions suite à l’arrestation de l’homme politique Gérald Mathurin qui aurait blessé par balles le citoyen Luderson Etienne. La circulation des véhicules est paralysée, les portes des écoles sont restées fermées, les banques et le commerces informels fonctionnement au ralenti, a constaté HPN.

 

 

 

 

La situation est très tendue, notamment dans les zones de Bas de la ville, rue de Créac, zone Meyer. La circulation est totalement paralysée au niveau de ces artères à cause des pierres et des bouteilles qui jonchent les rues.

Depuis l’incident, des membres de la population proches de la victime et de Gérard Mathurin s’affrontent en s’échangeant des jets de pierres et de bouteilles, dressant des barricades de pneus enflammés dans plusieurs rues de la ville surtout au niveau de l’avenue Baranquilla et la Rue Issac Pardeau.

Selon des témoins, le bar où se trouvait Gérard Mathurin ainsi que des proches, samedi soir, dans la localité de Meyer a été attaqué par des individus. Certains clients dont Gérard Mathurin, qui étaient armés ont riposté par des tirs pour tenter de disperser les assaillants.

Le jeune Luderson Etienne a été blessé par balles au niveau du genou. Peu de temps après, le juge de paix suppléant, Elie Camille Armand, accompagné de la police a procédé à l’arrestation de Gérard Mathurin en sa résidence pour tentative d’assassinat. Il a passé environ 8 heures en garde à vue au commissariat de Jacmel avant d’être libéré.

Gérard Mathurin est responsable de la coordination régionale des organisations du Sud-est,  et responsable de la Plate-forme politique « Je nan Je ».

Les avocats de M. Mathurin, Me Frank Lauture et Me Septus Colin, ont qualifié de persécutions politiques l’arrestation de leur client.

Le gérant du Bar, Berthonis Paris, avait déclaré dans la presse locale qu’il n’était pas en mesure de confirmer si le projectile qui a blessé le jeune Luderson Etienne provenait de l’arme de Gérard Mathurin.

Toutefois, certaines informations laisseraient croire que ce mouvement serait financé par des commerçants et  potentiels  candidats aux prochaines élections.

Une enquête a déjà été ouverte dans le cadre de cette affaire. Lundi, le service départemental de la police judiciaire (SDPJ) avait auditionné Gérard Mathurin.

Une manifestation est prévue ce mardi  par des proches de Luderson Etienne pour réclamer justice et réparation

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 228 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter